Wig en Alpaga

Perruque en Alpaga

Marre de chercher la forme, la taille, la teinte parfaite, la wig en alpaga maison, c’est possible !

 

Difficulté : **

Matériel confection :

– Fibres cheveux / Alpaga / Mohair / Synthétique

– Ciseaux

– Colle vinylique + pinceau

 

– Peigne

– Séchoir à cheveux

– Cap en tissus ou autre pour fixer la wig

– Film plastique et 1 élastique pour protéger

 

Pour commencer, il vous faut proteger votre doll en lui camouflant la tête avec du film plastique bien sérré avec un élastique ou scotché pour que la colle n’atteigne pas la résine.

Il vous faut un cap en tissus ou fabriqué maison de votre choix à la taille de la tête de votre doll pour que la wig lui aille. On peut l’acheter, le coudre ou le faire en encollant du tissus directement sur une tête protégée et les découpant une fois sec.

Puis il vous faut l’essentiel, des cheveux, quelles que soient les fibres cela fonctionnera mais attention ici j’ai travaillé avec des fibres d’Alpaga naturelles donc qui résistent à la chaleur, les fibres synthétiques peuvent être plus capricieuses pour le brushing final et pour le séchage que j’accélère au séchoir.

 

Placez le cap sur la tête de votre doll et le travail peut commencer.

Selon la longueur de wig désirée vous pouvez couper plus ou moins court les mèches. Prendre une mèche de cheveux, coupez-en l’extrémité pour avoir une limite droite, avec un pinceaux et de la colle, bien encoller le bout et les positionner sur un côté du cap. Nous allons procéder mèches par mèches pour bien répartir le volume.

 

Faire mèche par mèche le tour de l’arrière du cap pour faire la première rangée de cheveux en répétant systématiquement la même opération.

 

Continuer jusqu’à atteindre l’avant de la tête.

Ici j’ai choisi de lui faire une raie de côté, je vais donc implanter le cheveux de devant en biais pour qu’il fuient vers l’extérieur sans cacher son visage.

 

Pour un rendu naturel au niveau de la raie, je chevauche une mèche vers la droite et une mèche vers la gauche de façon à cacher toute la bordure du cap avec les mèches collées tout en sculptant le début de l’avant de la wig.

Il faut penser à l’avance à la zone qui sera la dernière à être « bouchée ». Comme ma raie sera vers la droite je choisis de construire mon « escargot » de cheveux en finissant par un point au sommet du crane décentré vers la droite. (Placé logiquement au milieu de la ligne de raie). Tout va se construire selon ce plan.

 

Pour éviter de faire bouger les couches de dessous pas encore sèche avant de placer des couches par dessus, je sèche la colle au séchoir à cheveux mais on peut très bien attendre que la colle prenne seule.

On peut ensuite reprendre l’arrière de la wig en montant rangée par rangée les mèches en directions du fameux point choisis.

 

J’approche de mon objectif, plusieurs rangées recouvrent le tour de la tête à l’arrière et à l’avant de la wig. J’étoffe la mèche de devant en continuant mon chevauchement de mèches sur la ligne de raie et je remonte vers mon point « objectif » de façon à cacher les couches de colle inférieures.

 

La perruque est bien étoffée, j’ai recouvert toutes les couches de colles visibles et il ne me reste plus que mon point « objectif » à recouvrir pour terminer la wig.

 

J’encolle une dernière mèche, celle qui recouvrira le dernier point de colle visible. Il faut la choisir pas trop peu fournie car il faut qu’il y ait assez de cheveux pour recouvrir la colle et qu’elle ne se voit plus. Et je la replie sur elle même pour que la même recouvre sà propre attache de colle.

 

Si la mèche est trop fines la colle transpercera la fine couche de cheveux et se verra donc faire bien attention à ce détail. En maintenant les cheveux je passe un coup de séchage final et une fois le toute bien sec, on peut enfin retirer la wig du plastique, laisser la dolls respirer et replacer la wig sur sa nouvelle propriétaire ravie de n’avoir pas souffert pour rien !

Bravo !